Photos : Jeunesse-Lumière . François Mo Costabella . Norbert Jung : www.norbert-jung.com

 

 

        Telles furent les paroles vibrantes et quelque peu surprenantes qui jaillirent des lèvres de Mgr Abelé lors de l’eucharistie inaugurale de Jeunesse Lumière le 30 septembre 1984. 

        Le ministère d’aîné est une spécificité propre à Jeunesse lumière, les autres écoles d’évangélisation s’appuient généralement sur une équipe rodée d’animateurs permanents ou sur une communauté. JL se risque donc à octroyer sa confiance à de simples jeunes fraîchement émoulus de l’année précédente, ne pouvant compter que sur leur motivation et l’indéfectible grâce de Dieu.

 

        L’aîné reçoit une formation pédagogique et pastorale propre. Il transmet aux nouveaux arrivants l’esprit de l’école dans toute sa beauté et son intégrité, et se voit confier un ministère au service  de l’école.

Former des responsables ...

Etre aîné permet de vivre une expérience unique de responsabilité :

 

 

 

"  L ' Eglise  vous  fait confiance, elle compte sur vous !

L' Eglise a besoin

de votre enthousiasme

et de votre

créativité !"

                                          Jean-Paul II 

Dans le domaine pastoral :

Les aînés développent par l'expérience  un sens pastoral selon l'Evangile. Ils veillent à l'harmonie de l'ensemble et au bien de chacun, régulièrement aidés par des temps de formation et de relecture. Ecoute, bienveillance, autorité vécue comme un service, don de soi, sens de l'engagement, souci d'éveiller les dons et charismes de chacun, respect de la fragilité, patience, cohérence entre les actes et les paroles  sont autant d'exigences qui, vécues au quotidien, contribuent à une vraie maturation humaine et spirituelle.

 

 

Dans l'organisation pratique et matérielle :  

Chaque aîné est autonome dans son service et en assure l'organisation : planning, organisation interne, gestion de stocks, relations extérieures, aménagement du lieu, etc... cela en collaboration avec l'ensemble des autres services. 

 

 

Le principe de subsidiarité  préside à l'organisation de l'ensemble. Chacun exerce une pleine responsabilité, tant dans l'organisation que dans les décisions, à l'intérieur du ministère qui lui est confié pour l'année. 

 

 

La transmission du charisme de l'école  est un aspect fondamental de la seconde année à Jeunesse-Lumière. Savoir transmettre les valeurs qui nous sont essentielles , en vivre soi-même pour donner envie d'en vivre, les partager à travers une parole structurante tout en respectant la liberté d'autrui  : un défi urgent dont notre société actuelle ne peut faire l'économie.

Tradition et nouveauté

 

La nouveauté

doit s'ancrer dans la Tradition

                        Benoît XVI

 

 

Depuis 35 ans, Jeunesse-Lumière repose sur ce double équilibre  entre tradition et nouveauté.

La transmission du charisme de l'école se transmet d'année en année  à travers les aînés, en particulier à travers leur vie et  leur exemple. Plusieurs textes de référence expriment cette perennité du charisme : Le Livre de vie, remis à chaque nouvelle promotion en début d'année par notre évêque  lors de la liturgie d'ouverture, Servir à JL : charte spécifiquement destinée aux aînés dans laquelle sont développés les grands principes de pédagogie et de pastorale propre à l'école.

 

Un élan nouveau est chaque année insufflé par les nouvelles fraternités d'aînés. Lors d'une retraite à Fontchaude, lieu de fondation de JL, les nouveaux aînés relisent l'année écoulée, construisent ensemble la nouvelle, et mettent en place les ajustements, modifications, idées nouvelles qui surgissent de l'expérience passée. On s'appuie sur le passé pour construire l'avenir.